Reine

Coralie Morthel

Pailletée de la tête aux pieds, je m'en vais à la fête.

J'ai sorti le grand jeu, celui qui les bluffera toutes et tous, encore une fois. C'est le but après tout, faire de l'effet ; qu'on me regarde, qu'on m'admire même.

Mes longs cheveux ondulés, soigneusement brossés, ne resteront pas longtemps présentables. Mais à mon arrivée, ils doivent être impeccables. Mes yeux sont idéalement soulignés, l'ombre est parfaite et le dégradé sublime. Mes cils sont recouverts de leurs cousins volumineux, d'une longueur surréaliste. Mes sourcils redessinés accentuent à merveille la profondeur de mon regard, couleur ciel pour ce soir. Mon teint est unifié, les contours renforcés et les pommettes blushées à souhait. Mes lèvres sont généreusement couvertes d'un rouge écarlate, que je partagerai volontiers avec d'autres bouches gourmandes…

J'ai choisi l'une de mes plus belles robes. Dedans, je m'imagine faire de l'ombre aux stars des tapis rouges. Elle est si échancrée que l'on croit plonger dans une poitrine que je n'ai pas. Le dos est nu et descend lui aussi très, très bas. Accès libre et facile. Le tissu, souple et légèrement transparent, suit le moindre de mes mouvements. Son noir profond me rend sensuelle, sa brillance me rend lumineuse, étincelante.

Je vois souvent le reflet de ces étoiles synthétiques dans les yeux de mes acolytes…

Mes longues jambes sont couvertes mais là, tout en bas, pointe avec délice ma dernière acquisition, issue d'un caprice de diva : des escarpins rouge vif, lisses et brillants comme du vinyle, au talon d'une hauteur vertigineuse. Je sais qu'ils vont toutes les éblouir, mes Louboutin de marché ! 

Je suis prête. Prête à jouer, prête à plonger…

Je m'en vais me noyer dans une mer voluptueuse de compliments indécents ; je m'en vais avaler les couleuvres noctambules. Je tiendrai toute la nuit, peu importe comment ou même dans quel état. C'est du cinéma. La star a tous les droits, et elle maîtrise la scène. Elle ne fera pas de faux pas, elle ne perdra pas la face. J'essaie de m'en convaincre à coup de champagne, vodka, coke ou poppers…

 

Demain, dans ma salle de bain, j'ôterai tous mes apparats. Je nettoierai ce moi qui est autre, démaquillerai ma popularité. En décollant doucement mes faux cils, je me dirai que la prochaine fois, je ferai encore mieux. Pour encore plus d'effet, pour encore plus de poids. Je déposerai ma crinière en pensant : « je suis roi, en étant reine ». Je retirerai ma robe, et me regarderai n'être plus rien.

Qui est Coralie Morthel ?

"Maman solo d'une ado non-binaire, je hais les clichés, les tabous et l'intolérance. Je prône le dialogue et la bienveillance. J'adore mes amis, et le Martini. La vie aussi, celle que l'on choisit. Et la liberté, celle qu'on a gagnée…

 

Ces 2 textes [Reine et Elle] sont extraits de mon 1er livre "Ça va, merci. Et vous?", qui aborde de façon très personnelle des thèmes relativement universels (société, éducation, tolérance, souffrance, dépression, sexualité, fêtes et défaites). Sans prétention."

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now