Terreur diurne

Claire Malen

 

Le soleil n’est pas serein, un hélicoptère traverse le miroir bleu
Les voix ne chantent plus, elles crient et suffoquent,
et leur écho diminue comme un mirage sonore.
Le silence reste compact, l’air est lourd, pourtant il fait beau
La réalité est devenue double, derrière chaque particule se cache un trou noir.
On ne peut empêcher le corps
à se faire mémoire de l’insupportable
Les cellules et terminaisons nerveuses réagissent
Le système autonome grippé, déraille et attaque
Il faut mourir pour survivre.
Pourtant chaque organe est à sa place, entier et fonctionnel, on se dit « j’ai de la chance »,
le cœur bat, les poumons respirent, les jambes portent, les bras balancent, le tronc se meut,
et la tête, elle est bien là pourtant, mais elle n’est pas entière et ça ne se voit pas.
Les particules blanches grignotent l’espace de gris
Le temps est inversé, le jour laisse place à la nuit
mais le soleil ne brille pas de l’autre côté.
A quel moment la cacophonie hurlante remplace le rythme des voix unies ?
Le souvenir des corps molestés, jetés et traînés comme des objets sans âme
Le bitume en sang qui témoigne de la dislocation des chairs et des os
Les corps éparpillés fuient comme des gallinacés et la fureur est suicidaire
Chaque tir résonne comme une menace
La dissonance de l’air devient nuée de serpents
Le sifflement impatient du gaz asphyxie les tympans
On attend l’explosion qui détruira l’ordonnance du sensible.
Il n’y a pas de mots, juste des images car le réel est nu.
Tout cela n’est rien, le pire est alentours,
Le pire réside dans le silence qui s’abat comme un crime... 

Qui est Claire Malen ?

Photographe, plasticienne, journaliste... Claire Malen a collaboré à diverses revues et journaux en images et en mots, que ce soit pour parler d'actualité, pour faire parler les gens ou pour exprimer sa propre vision. Elle a réalisé plusieurs expositions (photographiques, sonores, installations...) en France et à l'étranger. Elle mène des projets où image et écriture se font mutuellement écho et anime des ateliers auprès des scolaires et associations.

 

Entre 2011 et 2013 elle a animé un blog concernant ses nombreux voyages en Tunisie (http://deuxsemainesentunisie.blogspot.com/).

 

Le texte "Terreur diurne" fait écho à ce qu'elle a vécu en Tunisie.