Attraper le temps

Marie D'Antimo

Tu es le temps qui prend les souvenirs
Pourtant
Je me souviens de tes jeux
Je me souviens qu’on pouvait
Grimper à peu près où il fallait
Tendrement et comme on peut
S’emporter de toutes ses forces
Tenir tête à sa mémoire
Contredire le silence
Monter la voix
Parler au tonnerre
Envoyer la lumière au-devant
Je me souviens mais
Tu es le temps
Qui change les regards
Et soulève le sol sous nos pas
Pour quelque part où les failles des cœurs s’échappent avec le sourire


---


Je veux
Prendre de vitesse
Ce qu’il y a de soudain dans nos pas
Monter à l’assaut des rues
Sans savoir rien
Des vertiges prometteurs
Ni des menaces qui s’écroulent
Faire surgir le soleil
Vivre pour ce qu’on aura vu et pour y croire
Chercher l’instant dans sa course
Dériver hors d’atteinte
Faire passer les années
Toujours et toujours
Attiser le feu qui nous jette en avant
Le départ est ici
Vers où frappe ton sang

Qui est Marie D'Antimo ?

DU BRUIT DEHORS

Quelques idées, quelques mots aussi surtout

du mouvement du bruit du temps de quoi le remplir

et quelques fenêtres ouvertes

http://du-bruit-dehors.com/