Le Derrière grisé de Grindr

PierNo

Repas de famille,
      olives, carottes et aubergines
      éveillent les papilles,
      émoustillent les babines.


Crissement de chaise,
      me voilà à l’aise.
Croupe posée sur le trône,
      je le sens à l’aune.


Ô le graou graou grisé de
               grindr m’éprend.

Les doigts glissent
       tendrement sur l’écran
       le temps
que la pluie de l’anal décale.


De mes lèvres suintantes,
       un bronze tombe.


Éclaboussure délicate,
       cette merde m’épate.
Apparition d’une bombe
       pimpante.


Lèvres roses, minois poli,
« Envie de te sucer, de m’étrangler »
       m’a t’il écrit.


S’en suivi
      des photos de zizis.
Je préfère
      les macaronis.


Masc for masc, drapeaux français
      me voilà bien pour déguster.
Dernière poussée,
      tous sont macronisés.


Virtuellement délestés,
      surtout rester discret.
Pourquoi se montrer ?
      Quand on est géolocalisé.


Ils nous torturent et on se vide.
      Les sucs attaquent, remplir le bide.
S’essuyer, doux papier et retourner
      s’attabler
      avec les macchabés.

Qui est PierNo ?

"Joyeux-se paysan-ne, j'écris ma colère pour faire exister une pensée libertaire, antipatriarcale et poétique. J'écris depuis mes toilettes campagnardes pour lutter, pour aimer et pour danser sur les cendres de leur civilisation. J'écris car j'ai hâte de te lire."