Laisser partir mon soleil

selma

t’arracher de ma peau
arracher nos agrafes
laisser partir mon soleil
crever tes yeux dans mon sommeil
dans ma gorge c’est la noyade
je me meurs devant toi
derrière toi
tu es parti maintenant
les talons vers le nord
et moi je reste plantée, immobile
dans le bar et dans le cœur
ta voix résonne dans mes larmes
« c’est fini »
fin de partie
où je laisse tout mon squelette
tu as dévoré mes 3 vies
avec les crocs, tes feu mots doux
mais qui désormais sonnent faux
écran noir, rétine hors champs
toi moi hors chambre
je veux ta main sur ma cuisse
qu’elle remonte jusqu’à mes fesses
elle est sur la porte
elle ferme la porte
et me referme à tout jamais
je suis dans ma tombe
avec mon verre de blonde
et ton paquet de cigarillos
que tu as oublié en m’oubliant
et les autres clients
me dévisagent
sur mon visage
la pluie et son déferlement
j’ai mal au cœur et tout mon corps
je t’aime encore de tout mon cœur

Cessation de la fougue
une figue dans l’estomac
et sur ma tête la foudre
exténuation

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now